Accueil > informations > La glycérine végétale dans l’e-liquide

La glycérine végétale dans l’e-liquide

samedi 13 juillet 2013, par Sophie

Les rôles de la glycérine végétale dans les e-liquides.
La glycérine végétale est l’une des principales composées utilisées dans les e-liquides. Selon les produits, sa proportion peut aller de 0 à 100% du volume. Si l’e-cigarette, rappelons-le, est un dispositif permettant d’avoir un aérosol reproduisant la fumée et les sensations d’une cigarette ordinaire, la glycérine végétale est ce qui donne un arrière goût sucré et un aspect gras de la vapeur produite.

Les autres usages de la glycérine végétale.
La glycérine végétale ou glycérol végétal est enregistré dans le du Codex Alimentarius du standard international comme l’additif E422. Ses propriétés lui confèrent des qualités d’hydratant, d’humectant, de solvant, mais aussi d’émulsifiant, d’autant plus qu’elle peut se produire abondamment et est peu chère. Considérée comme non toxique, la glycérine végétale s’utilise alors dans de nombreux produits de notre quotidien. La JCEFA, le comité international d’experts de la FAO et de l’OMS sur les additifs alimentaires, ne lui attribue pas de dose journalière admissible. Il n’y a donc pas de dose limite d’utilisation de la glycérine végétale. Aussi, elle est présente dans les fameux savons de Marseille, certaines crèmes hydratantes, ou encore de lubrifiant intime, etc. Elle est aussi employée dans les médicaments et est même prescrite en traitement de fond de la maladie de Ménière.

Les risques potentiels de l’inhalation de la glycérine végétale.
La glycérine végétale n’est pas sans danger, mais il faut aussi savoir qu’avec les e-cigarettes, les risques sont à écarter. Entre autre, le principe de précaution veut aussi qu’on fasse attention sur ce genre d’utilisation, les études sur les effets de son inhalation manquant encore. Le risque du glycérol à ce jour connu est que sous une température de plus de 250°C (à partir de laquelle il se décompose), il se dégage de l’acroléine. Cette fumée très toxique irrite la peau en plus d’être hautement lacrymogène. Toutefois, avec leurs batteries et leurs résistance, les e-cigarettes chauffent les e-liquides à environ 70°C tout au plus. Le risque de production d’acroléine par les cigarettes électroniques est donc largement à écarter.